Thé de Chine

Thé Noir de Chine

Le thé noir est le thé le plus consommé en Europe. Le thé noir est défini par rapport à la couleur des feuilles de thés. En orient on l'appellera plus communément thé rouge qu'il ne faut pas confondre avec le Rooibos d'Afrique du Sud.

Comme pour le thé vert, le thé noir serait né d'un " accident ". Lors de son introduction en Occident au XVII ème siècle, les cargaisons de thés verts restaient plusieurs mois dans les cales humides des bateaux. Et lorsqu'elles arrivaient à Londres, les feuilles de thés avaient pourries, fermentées, oxydées et étaient devenues noires. Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, ces feuilles de thés étaient appréciées  par les consommateurs.

Les Chinois fabrique le thé noir de nos jours de deux manières différentes :

1/ La méthode Orthodoxe : les feuilles de thés sont conservées entières pendant tout le processus de transformation des feuilles.

2/ La méthode CTC : dès 1930, les britanniques ont cherchés à mécaniser la fabrication et la transformation des feuilles de thé, dont le but étaient de traiter le plus rapidement possible un maximum de feuilles. Cette méthode est appliqué principalement en Inde pour les thés d'Assam et en Afrique pour certains thé du Kenya.

Les bienfaits du thé noir :

Ceux-ci sont nombreux, mais moins important que pour le thé vert ou le thé blanc. La raison en est simple du fait de son oxydation complète qui détruit une partie des composées chimiques de la plante. Mais malgré tout, le thé noir est encore riche en catéchines, dont les bénéfices sont démontrés sur le système cardio-vasculaire. Il contient aussi de nombreux flavonoïdes qui contribue à lutter contre l'ostéoporose d'autant qu'il contient aussi du calcium. La théine contenu dans le thé noir redonne de l'énergie et bu très chaud contribuera à la diminution des migraines et un excellent diurétique.