Thé noir d'Afrique et maté du Brésil

Thé d'Afrique et Maté

Le thé noir d'Afrique : Le Kenya est le plus grand producteur de thé Africain et le troisième au niveau mondial, il est le plus gros exportateur au monde de thé noir. Ce sont les colons britannique qui ont introduit le thé dans leur possessions Africaines dont les plantations datent du début du XXième siècle, et l'essor n'a pris son envol au Kenya qu'en 1929.

Le Kenya ne produit que du thé noir très corsé en feuilles brisées ou broyées, selon la methode CTC, thé noir qui fonce instantanément dès qu'il entre en contact avec l'eau. Les thés du Kenya entre principalement dans la composition des thés type " Breakfast " idéal pour le petit déjeuner. 

Le Maté du BrésilLe maté est la boisson nationale en Argentine et au Brésil, il est considéré comme l'or vert de l'Amérique du Sud. On l'appelle thé mais ce n'est pas du thé, il est issu d'une famille de plante type houx, la yerba maté.

C'est une boisson énergisante inventé par les Indiens guaranis bien longtemps avant les premiers conquistadors et leur permettaient de marcher pendant des heures en forêt sans être fatigués.

La Yerba maté pousse à l'état sauvage dans le sud du Brésil, le Paraguay et le nord de l'Argentine. C'est un arbre à feuilles persistantes qui pousse près des fleuves et atteindre en trente ans une quinzaine de mètres.

On le récolte dès le mois d'Avril jusqu'en Aout, ou on coupe toutes les tiges de l'arbre sans fruits et dans les 24h on procède à un pré-séchage durant une trentaine de seconde devant un feu puissant. Puis dans les 24h suivantes, les feuilles sont étalées sur des grilles et exposées à un courant d'air chaud ce qui les sèchent et les torréfies. On procède alors a leur broyage et leur conditionnement. Et seront stockés pendant une année minimum avant leur commercialisation afin d'en assurer la maturation.